Covid-19 : l’avion qui transportait des dépouilles a été interdit d’atterrissage à Conakry-Gbessia.

Les autorités guinéennes ont peur du Covid-19, au point de ne même pas vouloir des dépouilles de leurs compatriotes morts à l’étranger. Les responsables d’Air Sénégal et les parents des trois victimes l’ont appris à leur dépens. En effet, un avion de la compagnie nationale sénégalaise qui rapatriait 3 citoyens guinéens décédés en France a été interdit d’atterrissage samedi 16 mai 2020 à l’aéroport international Conakry-Gbessia. « Oui il y a un avion qui est arrivé aujourd’hui, il y avait trois corps à son bord, mais il n’a pas eu d’autorisation d’atterrir. L’avion s’en est retourné », a confié un haut responsable de l’aéroport de Conakry-Gbessia, a notre source. Nos confrères de souligner que pourtant les dépouilles étaient accompagnées de documents attestant qu’elles ne sont pas contaminées au Coronavirus. Mais Conakry dont l’autorisation n’a pas été sollicité en amont n’en a cure.

« Pour une question de prudence, il faut au préalable qu’on soit rassuré que la personne n’est pas morte de Coronavirus. Il faut qu’il ait une autorisation préalable des autorités. Mais si les gens viennent comme ça avec des corps sans autorisation, on va les retourner », a précisé la même source.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de