Conflit entre El Hadji Diouf et Aliou Cissé : la prolongation du clanisme del’épopée de 2000

Le fossé se creuse davantage entre le bad boy El Hadji Ousseynou Diouf et son
ancien capitaine devenu le sélectionneur national de football. Le double ballon
d’or Africain ne rate jamais l’occasion de tirer sur Aliou Cissé du fait de ses
choix technico-tactiques controversés ou par rapport à son plan de jeu. A tort
ou à raison, mais El Hadji Ousseynou Diouf est même allé dans des indiscrétions
pour revendiquer la nomination de l’actuel entraîneur des Lions à 98%. « Aliou
Cissé m’a trahi pour n’avoir pas respecté notre engagement. Aujourd’hui, il
m’interdit même de parler aux joueurs » a pesté l’ancien joueur de Liverpool.
Et pour couronner le tout, Dioufy croit dur comme fer que la Coupe d’Afrique
des Nations ne se gagnera pas avec Aliou Cissé. Mais à y voir plus clair, ce sont
les divergences entre joueurs internationaux de la génération de 2000
longtemps tues, qui se révèlent au grand jour. En effet, il importe de rappeler
ce groupe d’anciens footballeurs amenés par Alassane Ndour, Amdy
Moustapha Faye et El Hadji Diouf et qui s’était ligué contre le maintien d’Aliou
Cissé à la tête de la sélection nationale au retour de la dernière CAN abritée
par le Gabon. Mieux, ces « rebelles » réclamaient aussi la tête du président de
la fédération nationale de football Augustin Senghor qu’ils prenaient comme
co-responsable de l’échec des Lions et quelque part, le protecteur de Cissé. Au
même moment, le goleador Henry Camara s’était vu refuser une 100 ème
sélection par son ancien coéquipier d’entraîneur pour dorer son jubilé et
effectuer une fin de carrière honorable. Alors qu’auparavant, l’ancien milieu de
terrain et gaucher magique, Kalidou Fadiga s’était déjà battu contre Aliou Cissé
à la veille du match contre la Zambie lors de la CAN au Mali. Une bagarre digne
de gladiateurs que les fédéraux de l’époque avaient tenté d’étouffer et c’est
pourquoi l’actuel sélectionneur semble plutôt jeter son dévolu sur d’anciens
co-équipiers comme Omar Daff, Tony Mario Sylva et Lamine Diatta pour venir
en renfort au staff technique de l’équipe nationale.