Communiqué WANEP (3)…Les électeurs et les médias invités patienter dans le calme

Scrutin présidentiel du 24 février 2019

CELLULE DE VEILLE ELECTORALE WANEP-SENEGAL

COMMUNIQUÉ N°3 — (19h 00)

Dans le cadre de son projet « Suivi, Analyse et Atténuation de la violence Électorale (E-MAM) » pour apporter sa contribution à la tenue d’une élection présidentielle libre, transparente et pacifique, WANEP Sénégal avec l’appui financier de l’Union Européenne et l’accompagnement de ses partenaires (l’Union Africaine (UA), la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)), a déployé 150 observateurs sur le terrain. En ce qui concerne le déroulement du scrutin, la Cellule de veille électorale chargée de la coordination a reçu de ses moniteurs de terrain les informations suivantes :

On a noté une forte affluence dans les bureaux de vote observés. Par ailleurs, la présence des forces de sécurité a été effective dans les 10 régions couvertes (Dakar, Diourbel, Thiès, Louga, Ziguinchor, Kolda, Matam, Saint-Louis, Sédhiou, Kaolack).

De nombreux observateurs nationaux et internationaux se sont déployés à travers le pays.

Pour rappel, des dysfonctionnements et des irrégularités ont été constatés et signalés depuis ce matin. Il s’agit essentiellement de tentatives d’influence du vote des électeurs et des bureaux réels ne figurant pas sur la carte électorale.  Par ailleurs, des incidents ont été notés :

  • Violences verbales dans certains bureaux de vote ;
  • Electeurs se présentant dans les bureaux de vote avec une casquette à l’effigie d’un candidat mais qui ont été rappelés à l’ordre ;
  • Personnes se présentant comme mandataires sans lettre d’accréditation. Toutefois, l’accès au bureau de vote leur a été refusé, conformément au code électoral ;
  • Electeurs ayant leur carte mais absents des listes.

Au moment de la fermeture des bureaux de vote, en plus des agents de sécurité, des représentants des candidats, des délégués de la CENA étaient présents pour procéder au dépouillement.

WANEP et ses partenaires exhortent le peuple Sénégalais, les acteurs politiques et les médias à attendre avec calme et patience la proclamation officielle des résultats et invitent les candidats à user de moyens légaux pour tout contentieux qui serait issu du scrutin.

La Cellule continue sa veille.

Fait à Dakar, le 24 février 2019

La cellule de Veille Électorale,

Le Président,

Les Organisations nationales, partenaires de mise en œuvre,

  1. GRADEC (Groupe de recherche et d’appui pour la démocratie participative et la bonne gouvernance) ;
  2. RADDHO (Rencontre Africaine pour La Défense des Droits de l’Homme)
  3. RADI (Réseau Africain pour le Développement Intégré)
  4. ASSOCIATION DES JURISTES SENEGALAISES
  5. FORUM CIVIL
  6. CASADES (Comité d’Appui et de Soutien au Développement Economique et Social)
  7. DYNAMIQUE DE PAIX
  8. YMCA (Young Men’s Christian Association)
  9. ONG JED (Jeunesse et Développement) DES ECLAIREUSES ET ECLAIREURS DU SENEGAL
  10. RESEAU SIGGIL JIGGEN