Cheikh Gaye (Coordonnateur du Pôle Opérations électorales de BBY/Saint-Louis) « Le Président Sall est l’architecte-constructeur d’un Sénégal émergent… »

Cheikh Gaye (Coordonnateur  du  Pôle Opérations électorales de BBY/Saint-Louis)

«  Le Président Macky Sall est l’architecteconstructeur d’un Sénégal émergent… »

Le Coordonnateur du Pôle Opérations électorales deBBY/Saint-Louis et par ailleurs responsable régional du Model  se veut catégorique : le bilan du président de la république sortant plaide largement en faveur de sa réélection, dés le 1er tour et les populations locales l’ont bien compris en démontrant leur forte adhésion à son programme. À l’en croire, le déroulé de la campagne électorale augure d’un succès éclatant de Macky Sall le 24 février prochain. Cheikh Gaye  -puisque c’est de lui qu’il s’agit – qui a accordé un entretien à la rédaction de votre site préféré, évoque les contours de la vision « altruiste » de son candidat.

 

Bilan de  la campagne électorale

 « Tout d’abord, nous devons rendre  grâce à Dieu .À quelques jours de la fin de la campagne électorale, tout se passe bien. En tant que Coordonnateur du Pôle Opérations  électorales Benno Bokk Yaakar au niveau de la Commune de Saint-Louis, nous avons  eu à mener plusieurs activités.  En premier lieu, nous avons travaillé à établir puis   déposer la liste des  mandataires et des représentants de notre coalition  pour la présidentielle de dimanche prochain. Ensuite, nous avons organisé des sessions de formation (au nombre de deux) à l’intention de  nos représentants dans les différents bureaux de vote pour leur  permettre de s’acquitter correctement de  leur mission. Nous avons aussi travaillé à installer 31 comités de quartier aux fins de ratisser large au niveau de l’électorat. Des équipes dynamiques ont été chargées de piloter les activités de ces dites structures avec des mots d’ordre précis. Ceci,  à  travers plusieurs approches au premier rang desquelles : la proximité avec les populations de manière générale, l’intérêt pour les zones où  BBY a eu souvent des difficultés  et l’accent particulier  sur les primo-votants.

               « Il n’y a pas photo entre le camp des réalisations et celui de la parole … »

Nous avons aussi demandé à ces équipes de privilégier les explications par rapport au bilan de notre candidat et de rassurer les populations sur la tenue du scrutin. Aussi, nous n’avons  rien négligé afin que les populations continuent à  s’approprier  le  programme pertinent de notre candidat. Vous n’êtes pas aussi sans savoir que l’Opposition joue à l’intoxication.

 «  Les populations ont fini de démasquer les thuriféraires de l’Apocalypse »

Ce qui peut jeter  le trouble voire démobiliser certains esprits. Sous ce rapport, nous continuons à  travailler  à ce qu’il y ait plus de voix exprimées le 24 février prochain, et naturellement en faveur de notre candidat. À quelques heures de la fin de  la campagne électorale, nous pouvons affirmer que tous les atouts sont de notre coté pour un vote massif en faveur de notre candidat. Car, en réalité il n’ya que deux camps qui sont face à face dans cette élection présidentielle. Il s’agit d’une part le camp du bilan des réalisations incarné par  Son Excellence Macky Sall et, d’autre part le camp du bilan de la parole matérialisé par l’Opposition et ses quatre candidats. Ces derniers ne cessent d’annoncer depuis 2012, l’Apocalypse et le Chaos au Sénégal mais les populations assistent au contraire, à la croissance et au développement dans tous les secteurs de la vie économique et sociale.

Perspectives

Le tableau sombre et cauchemardesque que s’échinent à peindre du Sénégal cette Opposition en mal de proposition crédible, est rejeté en bloc par les communautés de base qui vivent au quotidien le progrès économique et social sous le magistère du Président Macky Sall.                Nous n’en voulons pour preuve que les taux de croissance réalisés ces trois années, les nombreuses réalisations en termes d’infrastructures socio économiques de base et de développement,  et qui installent notre pays sur les rampes de l’émergence. C’est le génie d’un architecte –constructeur qui a misé sur des raccourcis intelligents pour combler le retard du Sénégal dans bien de domaines. Ceci, sans compter l’inclusion sociale qui est devenue une réalité. Les populations ont bien compris que ces nombreux acquis engrangés en l’espace de sept ans, méritent d’être consolidés à travers un second mandat. La démocratie, c’est le respect de la liberté de vote et nous pensons que les citoyens vont renouveler massivement leur confiance au Président Sal