AIDA MBACKE, LA DAME QUI AURAIT BRULE SON MARI BRISE LE SILENCE

« J’ai appris par l’intermédiaire d’une de mes copines que mon mari s’était marié à une italienne ». Explique Aida MBACKE pour ainsi justifier le fait qu’il ait aspergé son mari d’un liquide inflammable avant de mettre le feu. Toutefois elle n’a pas manqué de regretter son geste d’autant plus que l’information qu’elle a reçu était fausse. Aida MBACKE, libéré lors de sa récente audition car ayant des brulures sérieuses aux mains sera mise à la disposition du parquet la semaine prochaine.