Accusé de viol et menace de mort: la polémique autour de l’affaire occupe la toile

Le leader du parti Pastef les patriotes, Ousmane Sonko, est accusé de viol et menace de mort par une masseuse du nom de A. Sarr qui a d’ailleurs amené l’affaire en justice. Depuis lors, la polémique est dense. Si Certains pensent à un complot qui vise à discréditer le leader de Pastef, d’autres condamnent déjà les faits qui ont, d’ailleurs, été démenti par la gérante du salon de massage. «Raconter des inepties sur sa modeste personne ne passera pas.
Ces ennemies sont prêts à tout pour le discréditer. Mais ils nous trouveront sur leur chemin. Ils veulent faire une diversion, mais nous serons avec Ousmane Sonko jusqu’à la victoire finale»; martèle le jeune étudiant, Mamadou Sané, trouvé devant la grande porte de l’UCAD. Ahmed Khalifa Niass, dans un article publié par nos confrères de Senego, soutient qu’ «Un homme marié et polygame qui se fait masser par une jeune fille dans une maison close est formellement condamné par l’Islam».

 

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments