Aboubacar Sadikh Bèye : Directeur Général du Port Autonome de Dakar, un homme qui a des qualités conformes à ce que l’on attendait

Conscient du potentiel énorme qui gît au sein du Port Autonome de Dakar, le Directeur Général Ababacar Sadikh Bèye , depuis son installation sur ce siège a très tôt tracé le schéma du mécanisme opérationnel dudit potentiel. Plébiscité presque par tout le monde comme étant le meilleur DG du Port Autonome de Dakar. Ses réalisation dans les années précèdentes peuvent porter témoignage.

Aboubacar  Sadikh Bèye, qui a toujours eu confiance en soi, se dit d’être très heureux de pratiquer régulièrement sa mission. En 2018, au cours de ses réalisations  annuelles,  il a pu générer neuf (9) milliards de bénéfice tout en allouant à l’État une somme de trois (3) milliards à l’Etat.  En 2019, 14 milliards de bénéfice ont été mis sur table par Aboubacar  Sadikh Bèye. Cette année, l’homme fort et DG du Port Autonome de Dakar n’a pas croisé les bras face à cette pandémie. Sur ce, il a décaissé 2 milliards de nos francs pour participer  à la lutte contre le Covid-19, une contribution qui bat le record

Les bienfaits de M. Bèye sont difficiles à regrouper dans un seul lot, car ils sont divers et variés. Mais les quelques qu’on peut retenir sont qu’en ce moment, les portiers ne restent plus des jours sans percevoir leur salaire à temps. Il a réglementé le personnel travaillant du port. Ce qui n’est pas une réalisation vaine aux vus des travailleurs du secteur.

Aujourd’hui, le Port Autonome de Dakar vient de connaître une véritable mutation administrée par une bonne gestion du personnel qui  gère son domaine semi-directe, par l’intermédiaire d’un régisseur qui a la haute main sur les travaux et les ouvriers.

Toutefois, il a eu à résoudre le problème des payements du salaire aux travailleurs qui ont toujours connu un retard.

Connu comme le meilleur  DG du Port Autonome de Dakar, la nomination d’Aboubacar Sadikh est aujourd’hui  saluée par tous les travailleurs  des différents môles.

En effet, cela se justifie par des faits majeurs dans les domaines de partenariat, de la coopération et de la réalisation de projets structurants Il s’agit entre autres :

  • du lancement des travaux de réhabilitation du môle 3 par le PAD et le JICA, le 02 juillet 2019, pour un montant de 21 milliards de FCFA.
  • de la convention PAD-UCAD portant sur le digital et la transformation numérique ;
  • du renouvellement de la convention de partenariat entre le PAD et la compagnie Malienne pour le développement des Textiles (CMDT) :
  • de l’inauguration de parking d’attendre pour la gestion des Flux de Camion (GFC) le 19 décembre 2019 :
  • de dragage des postes à quais 81 et 91 des môles 8 et 9 :
  • de l’accueil de navire KARPWERSHIP :
  • de la mise à jour du Règlement d’Exploitation qui date de 1965 :
  • de la cartographie du domaine et le système d’information Géographique.

À preuve par son parcours éblouissant au Port Autonome de Dakar, un constate d’un bilan social à la dimension de nos ambitions a été retenu.

En effet, sur le plan des nouvelles recrues, 257 agents sont recrutés conforment au protocole de résorption du personnel.

Temporaire en CDI en 2019 :

  • Sur le plan de la poursuite du programme de Diamniadio, «un portuaire un toit », 200 logement sont remis aux travailleurs dans le cadre de la première phase et le démarrage de la deuxième phase est effective et concerne 300 travailleurs, a indiqué le DG.

Selon Aboubacar  Sadikh Bèye,: « cette année 2020, la dynamique de transformation et de structurelle se confirme.

Ces bons résultats, résultent du dynamisme et de l’engagement des travailleurs du Port Autonome et de toute la communauté.

Des acteurs portuaires qui n’ont ménagé aucun effort, pour la mise en œuvre du plan stratégique de développement /PSD (2019-2023).

C’est le lieu, pour moi, de les féliciter très vivement et de les appeler à maintenir le cap pour faire du «Port Autonome de Dakar », «le moniteur de l’émergence de notre pays », a déclaré le Directeur Général lors de son « déwénél» aux travailleurs. Il poursuit encore.

«Pour ce faire, je vous exhorte chers collègues, à rester mobiliser autour des perspectives relatives à la réalisation d’un certain nombre de projets structurants ci-après » :

  • le Port de quatrième (4e) génération de NDAYANE ;
  • la base logistique pétrolière ;
  • le guichet Unique ;
  • la gestion des flux de Camions, (le projet est prêt est en phase de test) ;
  • la réhabilitation de la voirie et l’optimisation des zones de stockages, (la réhabilitation de la voirie est très avancée est 70%) ;
  • la réhabilitation du chemin de fer Dakar-Tambacounda ;
  • le fonctionnement H24 du port de Dakar.

Cependant, il faut oser le dire que ce Monsieur est un véritable travailleur, a témoigné l’un de ses dynamique employé, Edick Botol Ba. Selon lui, «la présence de Monsieur Sadikh réunit une belle contenance d’hommes d’affaires et bosseurs reconnus dans le pays, mais aussi dans le monde entier ». Il ajoute aussi « que le Sénégal a besoin des milliers de Aboubacar  Sadikh pour sortir enfin de cette misérable gestion.

 

 

 

 

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Khouly beuth Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Khouly beuth
Invité
Khouly beuth

C grâce à se mr edit botal ba kon na licencié un collègue se monsieur n’est pas crédible