Sortie malencontreuse des cadres de l’APR : la réponse salée de Mamadou Lamine Diallo

Les cadres de l’APR qui demandent à ce que Mamadou Lamine Diallo et consorts soient traduits en justice pour tentative de déstabilisation de notre pays en ont reçu pour leurs grades. En effet, la réplique du chef de file du Mouvement TEKKI a été sans appel. Parce qu’il fait remarquer que « la bande à Abdoulaye Diouf Sarr s’invite à un débat dans lequel ils étaient restés muets depuis des années ». Aujourd’hui, avec les révélations faites par la chaîne BBC sur les pots-de-vin reçus par le petit frère du président Macky Sall dans le nébuleux contrat qui lie l’Etat du Sénégal à Petro-Tim, ces pseudos cadres républicains réclament la traduction à la justice de Mamadou Lamine Diallo, Thierno Alassane Sall et Abdoul Mbaye. Ce, pour « haute trahison » et « collision avec des forces extérieures pour déstabiliser le pays ». Selon Mamadou Lamine Diallo, cette posture ne fait que traduire leur panique et leur désarroi, mais également leur caractère fascisant et anti-démocrate. Et ce n’est guère surprenant pour lui, car il sont membres d’une association de prédateurs trônant au sommet de la République. Et d’ajouter « être cadre, c’est avoir une expertise dans un domaine précis et d’être patriote également ». Mais ce qui reste constant pour le leader de TEKKI, c’est que le président Macky Sall est en collision avec Frank Timis de Petro-Tim et Timis Corporation. Cet homme d’affaires Roumain qui a intéressé Aliou Sall dans ses affaires en lui proposant une indemnité mensuelle de près de 15 millions F Cfa et des parts dans sa société. Alors qu’Aliou Sall avait toujours nié ces faits, mais la dynamique de clarté et de transparence l’oblige à le reconnaître, ainsi que Macky Sall et son régime aux abois