Sérieuse et légitime fronde en vue L’intelligentsia de Touba se prépare contre Orange, Free et Expresso

Des banques et médias avaient été boutés hors de la capitale du Mouridisme. Les sociétés de téléphonie mobile, Orange en premier, risquent bien de suivre. Car, l’intelligentsia de Touba n’entend plus se contenter de sachets d’eau comme Responsabilité sociétale de l’entreprise (Rse) à l’occasion du Grand Magal. Elle affûte ses armes pour un bras de fer à cette fin.

Plus de banque quelconque, encore moins de médias généralistes implantés dans l’espace de la ville de Khadimou Rassoul. Ils y ont été boutés dehors sous le magistère du regretté Serigne Sidy Moctar Mbacké, 7ème Khalife général des Mourides.

A présent ce sont les sociétés de téléphonie mobile, Orange en premier chef, qui sont dans le viseur de l’intelligentsia de cette puissante, disciplinée et soudée confrérie. D’aucuns de ses membres sont même actionnaires de Orange, dont le gros des bénéfices est rapatrié en France. Mais rien ne risque plus d’être comme avant, pour paraphraser l’autre. Car, votre quotidien préféré « L’As » a appris de quelques membres du cercle d’hommes influents et écoutés à Touba qu’Orange, Free (Ex Tigo) et Expresso vont participer au développement, à l’aménagement et la salubrité de la sainte ville ou ne plus y être présentes durant le Grand Magal et les autres évènements qu’y s’y fêtent. Car, soufflent nos sources, « si ces sociétés de téléphonie mobile y raflent des millions de francs Cfa à l’occasion de la populaire commémoration du départ en exil du fondateur du Mouridisme, elles n’y contribuent que par la distribution de sachets d’eau. Ce qui n’est plus tolérable, car elles sont tenues de s’acquitter de la Rse ; surtout que ce sont des millions de francs Cfa qu’elles y raflent chaque année».

Nos interlocuteurs de rappeler qu’ « Orange et bien d’autres multinationales versent des royalties au Rocher (Monaco, Ndlr), à Rome, etc. Et si ces lieux ont un statut bien particulier, Touba en a, également, parce qu’étant un titre foncier acquis bien avant l’indépendance du Sénégal ».

C’est pourquoi se fondant sur la Rse, l’intelligentsia mouride, tiendra une rencontre secrète ce week-end « pour étudier les voies et moyens d’amener ces sociétés de téléphonie mobile à contribuer à la résolution des grands problèmes de Touba ». Parmi eux, nos interlocuteurs citent le défaut d’assainissement, qui occasionne des inondations annuelles, avec leurs incidences négatives même sur la santé des populations.

Orange et les autres sociétés de même nature sont ainsi averties : ce sera participer au confort dans la cité de Bamba ou se priver des fortes recettes qu’elle génère pour leurs multinationales. Nous sommes don partis pour un bras de fer, qui risque bien de faire tâche d’huile dans les autres grands foyers religieux du pays. Et Allah a fait qu’il y en a chez nous.

Alioune Badara DIALLO

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de