Prise en charge de la demande sociale : l’Etat hausse le prix du carburant et ignore les impacts

Le gouvernement a procédé à l’augmentation des prix du carburant pour suivre le coût du baril de pétrole sur le marché international. Une mesure effective dès ce samedi 29 Juin 2012, suscitant la grogne des automobilistes, des syndicats des transports et autres usagers des hydrocarbures. Il fallait donc s’y attendre parce que les tensions de trésorerie quoique démenties par l’Etat du Sénégal, ont dû atteindre des proportions inquiétantes. Selon la nouvelle tarification, le litre de carburant va connaître une hausse de 60 et 75 francs Cfa. Mais du côté de la CNTS/FC tout comme chez les transporteurs et les boulangers, l’absence de concertation préalable avant l’entrée en vigueur de cette décision, a été décriée. L’on craint même une flambée des prix de toutes les denrées de première nécessité dans ce contexte de gouvernance « fast tract » après la gabegie notée dans le camp du président Macky Sall lors de la dernière campagne électorale.