Manifestations en centre-ville : la Cour suprême casse l’arrêté Ousmane Ngom

L’arrêté N° 007580/MINT/SP du 20 Juillet 2011 a été annulé par la Cour suprême après un examen fait par l’avocat général qui a constaté des violations manifestes contenus dans le document de l’ancien ministre de l’Intérieur Ousmane Ngom. En effet, lequel document interdisait toutes formes de manifestations en centre-ville sur l’axe allant du rond point RTS à la place Washington. Mais si les autorités se sont enfin montrées flexibles, en dépit des requêtes et dénonciations de l’opposition et de la société civile, c’est parce qu’un recours introduit par l’avocat Me Assane Dioma Ndiaye est passé par là. Il y va d’ailleurs de la vitalité démocratique de notre pays et du respect des libertés de marcher et de protester