Macky protège son frangin Aliou Sall : Sonko se dit sidéré et le charge comme responsable de cette corruption

Suite aux propos tenus par le président Macky Sall juste après la prière de l’Eïd El Fitr à la grande Mosquée de Dakar, « lavant » son petit frère Aliou Sall qui a été cité par BBC d’être au cœur d’une entreprise de corruption pour avoir touché indûment 25.000 Dollars, la réaction du leader du PASTEF n’a pas tardé à tomber. Ousmane Sonko se dit sidéré par une telle déclaration parce que « Macky Sall ne respecte pas le peuple Sénégalais, et il est à un niveau de mépris et de dédain inimaginable ». Toujours selon Sonko « voilà un homme qui, après avoir sacrifié Khalifa Sall pour des accusations mille fois moins graves, vient nous jeter à la figure que lui et sa famille passent avant les 15 millions de compatriotes ». Le chef de file du PASTEF fera noter que « depuis le début de cette polémique, les différentes sorties du président Macky Sall ainsi que celles des membres de son gouvernement, sont truffées de contrevérités, dans le but d’embrouiller l’opinion ». Mais Sonko se veut clair et le charge à nouveau « il est le responsable de faits caractéristiques de haute trahison comme je l’avais déjà développé dans mon ouvrage « Pétrole et gaz au Sénégal : chronique d’une spoliation »