Le coronavirus devient incontrôlable dans toutes les frontières du monde entier et en particulier l’Afrique. Les risques sont énormes.

Cette épidémie de Coronavirus, traverse les frontières et risque de plonger, les pays dans une situation autarcique.

Si on ne met pas un frein, cette épidémie, il y aura, un ralentissement de la croissance économique mondiale. Une restriction des exportations et des importations, occasionnant des pertes de droits de douanes.

Elle engendre, des déficits budgétaires accrus.
De façon générale en période de crise (guerres, épidémies, etc..) les dépenses publiques augmentent, particulièrement celle de la santé dans notre cas .

Hors nous savons que les États ne vivent que des impôts et des taxes et comptent tenu des droits de douanes perdus, ils auront l’obligation de lever plus le taux d’imposition, qui va nécessairement créer de l’inflation (augmentation des prix), favorisant ainsi la baisse du pouvoir d’achat, des profits des entreprises et l’augmentation du chômage.

Pour palier à cette situation difficile, les organismes internationaux devraient financer les pays victimes en raison de l’épidémie, par la mise à disposition de fonds, qui sont des financements sans contreparties.

LUTTER CONTRE LE CORONAVIRUS, C’EST ASSURER LE BIEN ÊTRE GÉNÉRAL. UNE ÉPIDÉMIE À PRENDRE AU SÉRIEUX. IL NÉCESSITE LA COHÉSION NATIONALE ET INTERNATIONALE.

Mamadou Camara allodakar.sn

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de