Jean Meïssa Diop visité par des élements supposés de la DIC : le Synpics et le Cored s’indignent

Qu’aurait fait le journaliste Jean Meïssa Diop pour que la DIC lui envoie des éléments pour fouiller sa maison à 6 heures du matin? Une question à laquelle nul peut apporter une réponse exacte. Mais en tout état de cause, il s’agit d’un fait répréhensible, qui a été d’ailleurs condamné par la corporation des professionnels de l’information et de la communication. Selon l’ancien agent du groupe Wal Fadjri, « j’ai été réveillé par mon épouse qui m’a ensuite informé de la présence d’éléments de la DIC qui nous ont brutalisé et menacé ». En effet, ces visiteurs indésirables ont demandé au journaliste sa pièce d’identité et des factures d’électricité avant de fouiller ses tiroirs. Sa femme qui observait leurs moindres mouvements n’a été épargnée car elle sera brimée sous prétexte qu’elle aurait filmé la scène. Informé, le SG du Synpics a condamné avec fermeté cette irruption fût-elle celle de policiers avant d’annoncer une plainte. Le Cored a aussi emboîté le pas au syndicat des journalistes pour entreprendre des actions visant à tirer cette affaire au clair. Mais pour sa part, Jean Meïssa Diop va porter plainte contre X pour savoir ce qu’il a derrière cet acharnement