Gestion du pétrole : Me Ousmane Seye descend sur un terrain inconnu et se dédit

L’ancien avocat de l’Etat qui change de couleurs selon ses intérêts et au gré de la nature des régimes qui se succèdent au Sénégal avait pourtant décidé de ne s’occuper désormais que de son cabinet d’avocat. Il n’était plus rentable pour lui de dépenser son énergie pour défendre un régime indéfendable, encore que la plupart de ses interventions sur les plateaux de télévision ou radio, étaient des initiatives personnelles. Un coup de gueule au relent de déception suite à la formation du dernier gouvernement post-présidentielle. Ousmane Seye ne s’était même pas limité à constater le manque de considération du président Macky Sall à son égard, mais il avait même fait des sorties dans la presse pour s’en offusquer au nom disait-il, d’une coalition de 2 pelés et 3 tondus qu’il dirige. Et dont les membres, pour la plupart des chômeurs, se crêpent le chignon lorsqu’ils se partagent le « salaire politique » venant du palais. Lorsqu’il parle de pétrole et de gaz, l’avocat donne l’impression d’un expert alors qu’il se fait utiliser à mauvais escient par un pouvoir qui ne lui souhaite pas mieux qu’un poste de 5ème vice-président d’une institution à vocation consultative et qui, d’ailleurs va bientôt disparaître de l’ordonnancement institutionnel, parce que sans rendement et budgétivore.