Élections locales du 1er Décembre 2019 : la Mission d’observation électorale de l’UE contre le parrainage citoyen

En conférence de presse, la patronne de la Mission d’observation électorale de l’Union Européenne Elena Valanciano a préconisé l’abandon du parrainage citoyen pour les élections locales à venir. Selon elle, l’application pose de réels problèmes politiques et organisationnels et c’était en marge de la présentation du rapport final d’observation du scrutin présidentiel du 24 Février dernier du reste, trop controversé. Votée à l’Assemblée nationale en Avril 2018, cette loi sur le parrainage oblige tout candidat à recueillir au minimum 0,8%  à 1% au maximum de signatures des électeurs inscrits sur le fichier électoral, dans 7 régions au moins.Même si cette loi consacrée dans la constitution ne concernait jusque-là que les candidatures indépendantes, toutefois celle-ci a été élargie aux candidats chefs de partis et de coalitions de parti. Telle une trouvaille du régime dont le second mandat était incertain, pour pouvoir éliminer à la veille de la présidentielle de 2019, 19 candidatures et pas des moindres.