Conséquences des tensions de trésorerie : l’Asepex, le Cices, l’Aeme, l’Anpej, l’Anamo et l’Adepme vont bientôt disparaître

Envisagées sous le prétexte de l’austérité et de la rationalisation des dépenses publiques, la fermeture des consulats Sénégalais et la dissolution de’ certaines agences de l’Etat ont été plutôt dictées par la gravité de la situation économique. Idem pour la hausse à laquelle le président Macky Sall a récemment procédé sur le prix du carburant. Et comme si ces mesures ne suffisaient pas, l’Etat a encore décidé de réunir dans une même entité le Cices et l’Agence Sénégalaise de promotion des exportations (Asepex). Au même moment, l’Agence de régulation des marchés publics et la Direction du commerce extérieur connaîtront le même sort. L’Anpej sera également dissoute dans la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER). L’Agence pour le développement des petites et moyennes entreprises (ADPME) et la Direction des PME seront aussi fusionnées en attendant l’Aeme et l’Anamo qui vont disparaître