Cession des blocs de Rufisque Offshore à TOTAL : une perte sèche de 300 milliards F Cfa pour le Sénégal

L’Etat a cédé les blocs pétroliers de Rufisque Offshore profond et de l’ultra profond à la multinationale TOTAL dans des conditions alarmantes. Et cela relève du niveau de production qui va porter un sacré coup à l’économie nationale parce qu’il s’agit d’une transaction qui va faire perdre à notre pays, 300 milliards F Cfa par an. TOTAL qui a été présenté comme « major » était 5ème dans le classement général, mais 2ème dans le classement des capacités techniques et financières établi par Petrosen à propos de ces 2 blocs qui étaient en jeu. En additionnant les deux critères généraux plus les capacités techniques et financières, Total était 3ème sur 6 compagnies postulantes dont BP-Kosmos; Cairn Energy; la Chinoise Nexxon filiale de Cnocc, l’Australienne Woodside, Africa Energy entre autres.  En effet, l’offre de TOTAL en date du 28 Mars dernier se présente comme suit : de 0 à 50.000 barils/jour, l’Etat doit percevoir 25% au moment où la firme française se tape les 75%. De 50.001 barils à 100.000 barils/jour, l’Etat reçoit 30% contre 70% pour TOTAL. Et de 100001 barils à 150.000/jour, c’est 35% contre 65% toujours pour les français. De 1500001 à 200.000 barils/jour, c’est 40% contre 60%. Alors que pour une production supérieure à 200.000 barils/jour, c’est fifty-fifty, c’est à dire 50% pour chaque partie