BeiIN SPORTS n’aurait pas payé les droits télé de la L1 à l’étranger

Le journal L’Equipe avançait vendredi soir que le diffuseur BeiIN SPORTS n’avait toujours pas réglé les droits de diffusion de la Ligue 1 à l’étranger. Soit un manque à gagner d’au moins 16M€ pour les clubs.

Malgré un accord trouvé entre les diffuseurs et la Ligue quant aux droits TV « domestiques » fin avril (Canal +, BeIN SPORTS et la LFP se sont mis d’accord sur un versement estimé à 40M€), les négociations entre le LFP et BeIN se poursuivent. Selon L’Equipe, BeIN sport est toujours redevable de 35M€ à la LFP, une somme qui aurait du être versée le 30 avril, et qui représente une partie des droits de diffusion du championnat à l’étranger, dont la chaîne est la seule détentrice. Un groupe composé de Jacques-Henri Eyraud (OM), Jean-Pierre Rivère (Nice), Olivier Sadran (Toulouse) et Didier Quillot, le directeur exécutif de la LFP, était chargé de négocier avec le diffuseur, mais en vain pour le moment, donc. La ligue souhaiterait récupérer au minimum 16 millions sur les 35 prévus, correspondant aux matchs joués.
La Ligue 1 encore très en retard sur ses voisins

Selon L’Equipe, les droits télé étranger de la Ligue 1 représentaient au total 70M€ (sur les 1.23 milliard d’euros environ au total). Un montant dérisoire par rapport aux quatre autres grands championnats (3 fois moins que la Bundesliga, 4 fois moins que la Série A, 11 fois moins que la Liga et près de 20 fois moins que la Premier League selon une enquête de KMPG Football Benchmark). Au niveau global, les droits TV français sont en revanche revenus à hauteur des ceux de l’Allemagne et de l’Italie.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de