Alternance à la mairie de Guediawaye : les forces vives locales mettent en selle Lat Diop

Les dés semblent pipés en prélude aux prochaines joutes locales pour le contrôle de la ville de Guediawaye. En effet, la coordination des partis de l’opposition et même certaines formations politiques de la mouvance présidentielle ainsi que la société civile ont affiché leur ambition d’alterner leur commune. C’était lors d’une conférence de presse tenue ce samedi 3 Août 2019 où le PDS, le Grand Parti, le Parti Socialiste, Bok Guis-Guis, le Jëf Jël, l’URD, le parti GAARAP ADS, le parti APS Ecologique, les mouvements A2J, Sunu Banlieue et UDL ont été bien représentés. Pour Bassirou Diakhaté qui a porté la résolution à l’attention du public, « il s’agit de réparer une entorse à l’histoire ». Depuis son érection en département, Guediawaye a toujours souffert de l’incompétence et du manque d’engagement de ses dirigeants qui n’ont jamais su y impulser une dynamique de croissance. C’est d’autant plus préoccupant pour les membres de cette coordination que « certains d’entre eux se sont mués en opportunistes politiques, mus par leurs intérêts personnels ». Ibou Dieng du Grand Parti sera plus tranchant lorsqu’il cite les scandales qui font tristement l’actualité, mettant l’actuel maire Aliou Sall au banc des accusés. Autant de faits délictuels qui entachent la gestion de l’actuelle équipe municipale et qui interpelle les dignes fils de Guédiawaye dont le seul objectif reste l’essor de la commune et l’épanouissement de ses administrés. D’où l’urgence d’un changement dans la gouvernance locale qui a fini de converger les forces vives locales autour du responsable Lat Diop. Côté bilan et réalisations de leur candidat, la coordination des partis de l’opposition, de la mouvance présidentielle et de la société civile a fait état de « l’appui matériel et financier aux dispensaires et postes de santé avec 3 ambulances, 3 appareils d’échographie, des groupes électrogènes, des dons en médicaments; des financements pour la formation des jeunes et des femmes; l’enrôlement de 3000 élèves et 1000 adultes dans le cadre de la couverture maladie universelle; le soutien aux ASC, au sport, à la culture, aux lieux de culte, aux étudiants, aux daaras et aux personnes du 3ème âge; l’appui et l’accompagnement alloués au lycée Limamoulaye de Guediawaye; les lampadaires solaires pour lutter contre l’insécurité ». Mieux, ce qui a plus marqué les souteneurs de Lat Diop, c’est le Centre Polyvalent de Formation d’un coût de 155 millions F Cfa érigé dans la commune de Golf Sud. C’est pourquoi, au-delà de toute considération politique, un vibrant appel a été lancé aux populations de Guediawaye afin que cette manche soit remportée en Juin 2020, pour qu’enfin, un fils authentique de la localité soit aux manettes de la municipalité. Par ailleurs, les membres de la coordination ont déploré le mode de scrutin qui, selon eux, ne répond plus aux rigueurs d’une démocratie sérieuse parce qu’il ne permet pas aux électeurs de choisir directement leur maire.

Mamadou SALL

 

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de