Accusations de BBC contre Aliou Sall : le ministre de la Justice pense que la journaliste s’est « trompée »

Au lieu d’instruire la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), d’ouvrir une enquête sur les accusations que la chaîne de télévision Anglaise BBC a portées contre le petit frère du président Macky Sall, le ministre de la Justice Garde des Sceaux a plutôt laissé croire que « la journaliste pourrait bien se tromper ou qu’elle soit manipulée ». Une impartialité manifeste de Malick Sall qui repose sur la table la lancinante question de la séparation des pouvoirs, au regard des liens familiaux qui lient le président de la République et le mis en cause. BBC n’a fait que confirmer des révélations naguère faites par l’opposant et leader du PASTEF Ousmane Sonko, l’ancien premier ministre Abdoul Mbaye et Thierno Alassane Sall ancien ministre de l’Energie dont la démission fracassante du gouvernement reste liée à la gestion plus que nébuleuse des ressources pétrolières et gazières de notre pays. Toutefois le ministre de la Justice a affirmé avoir pris acte de la déclaration faite par Aliou Sall qui a décidé de saisir les juridictions Sénégalaises et Anglaises pour porter plainte contre ses accusateurs.