Accès au crédit pour les femmes : Anta Sarr Diacko accusée d’avoir arnaqué des groupements à Dakar

Le nom de la déléguée générale à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale revient très souvent dans les discussions entre femmes à Dakar. Non pas pour plébisciter son action , mais plutôt pour dénoncer la façon dont elle a réussi à subtiliser des fonds cotisés par des femmes, membres d’organisations et de groupements. Très agitée durant l’année 2017, Anta Sarr Diacko donnait l’impression d’être au service de la gent féminine, à travers des projets mirobolants et qui faisaient rêver. Même si elle a eu à poser des actes relayés par une certaine presse, en termes de programme d’autonomisation des femmes par-ci, de mise en place d’une ligne de crédit et d’une mutuelle de financement par-là, force est de constater que les femmes des Parcelles Assainies, de Ouakam et d’autres localités de Dakar ont été littéralement bernées. En effet, avec une de ses cousines qui lui sert d’interface avec les associations de femmes, l’ex ministre a réussi à leur soutirer plus d’argent qu’elle n’en a alloué aux bénéficiaires. Encore que l’argent qu’elle remettait aux rares femmes « éligibles » selon son propre format qu’elle a défini, venait des fonds publics comme la DER. Et tout compte fait, Anta Sarr Diacko aura simplement utilisé les femmes pour s’enrichir injustement sur leurs dos. C’est pourquoi l’attention du président Macky Sall et celle du ministre de la Femme sont interpellées pour tirer cette affaire au clair et que les femmes escroquées puissent rapidement rentrer dans leurs fonds

Mamadou SALL