LE SECTEUR EDUCATIF SENEGALAIS : LES ETUDIANTS DU PRIVÉ CRIENT LEURS RAS LE BOL

Apres plusieurs jours sans faire cours dans leurs établissements respectifs, les quarante mille étudiants orientés dans les établissements prives d’enseignement supérieur ont décidé de passer à la vitesse supérieure dans les heures qui suivront si toutefois l’ Etat ne réagit pas face a ce discorde qui continue, qu’on pourrait assimiler à un jeu de pingpong, entre ce dernier et la Fédération des Etablissements Privés d’Enseignement Supérieur (FEPES).