Et dès la 10e minute, après un contre rondement mené, Muriel se retrouve aux abords du rectangle adverse et en profite pour alimenter Sarabia, esseulé derrière Jordi Alba. Ce dernier n’hésite pas à enrouler un joli tir pour ouvrir la marque face à un Ter Stegen impuissant.
Le Barça rétorquera quelques instants sur une phase arrêtée jouée à deux et sur laquelle Messi tente et réussit un plat du pied sur lequel Vaclik, le portier adverse doit s’exercer. Ce dernier devra agir de nouveau quelques minutes plus tard après une combinaison entre Messi et Alba suite à laquelle le défenseur espagnol tentera une frappe repoussée par le gardien andalou.
C’est finalement sur coup franc qu’un Barça en difficulté physiquement trouvera la faille. Un coup franc frappé en force par Messi et qui heurte le poteau gauche des cages des Nervionenses avant de se retrouver comme une offrande dans les pieds de Gérard Piqué, qui ne se fait pas prier pour égaliser à une poigne de minutes du repos.
C’est de nouveau sur coup de pied arrêté que le FC Barcelone prendra un avantage dans cette partie. Face à une formation andalouse solide et solidaire, il faudra attendre la 78e minute pour voir les Catalans faire trembler de nouveau les filets. Tour part d’un coup-franc joué rapidement par Messi sur lequel Dembélé se retrouve en position de frappe. Une tentative qui ne laisse aucune chance à Vaclik pour le 2-1. Un Vaclik qui se sera vaillamment battu, ayant repoussé des opportunités de Messi et Suarez quelques instants auparavant.
Le stade d’Ibn-Batouta, largement acquis à la cause catalane, sera ensuite témoin des premières minutes disputées par Arturo Vidal sous la tunique bleue et grenat, le Chilien ayant remplacé Dembélé à dix minutes du terme.
Les spectateurs de Tanger ayant pu profiter d’un match débridé avec beaucoup d’espaces laissés par les deux équipes toujours en préparation, notamment en seconde période. Séville aurait d’ailleurs pu revenir dans les ultimes instants de la rencontre. En effet, Aleix Vidal est déséquilibré par Ter Stegen en fin de match, mais le pénalty sera mal tiré par Ben Yedder et le portier allemand partira du bon côté. 2-1, score final, le Barça obtient déjà son premier titre de la saison.

Goal