Retombées d’un remaniement : Barrow reçoit le procureur général du Qatar

Le procureur général de l’État du Qatar a été reçu vendredi passé par le président Adama Barrow à la State House. Au sortir de son entrevue avec l’homme fort de Banjul, Ali Bin Fetais Almarri a fait part de la volonté de son pays d’aider la Gambie.
Le même jour, Barrow a reçu les lettres de créance du nouvel ambassadeur du Qatar en Gambie, Son Excellence Faisal Fahad Abdallah al-Mane’a.
En réalité, comme l’a écrit Dakaractu le 12 juillet passé, le retour aux affaires des proches de Jammeh, à la faveur du dernier remaniement, participe d’une volonté de capter les « pétrodollars » qui avaient beaucoup profité au président déchu.
« Immédiatement après le changement de gouvernement, le Qatar a manifesté son intérêt pour la poursuite de la coopération et des relations entre nos deux pays. Non seulement ils ont envoyé une délégation pour exprimer notre solidarité avec nous, mais ils ont également maintenu et rouvert notre ambassade dans leur pays », a confirmé vendredi le président Adama Barrow, comme s’il trahissait un secret d’Etat.

Pour souvenir, Mam Bury Njie et Momodou Tangara, anciens ministres des Finances et des Affaires étrangères sous Jammeh, ont hérité, respectivement, des mêmes départements stratégiques.
La Gambie, pays qui doit abriter le prochain sommet de l’Organisation de la conférence islamique (Oci), a été zappée par l’émir du Qatar lors de la tournée qu’il a effectuée en Afrique de l’Ouest au mois de décembre.
Ainsi, Barrow est en train d’opérer un rapprochement avec Doha, marchant sur les plates-bandes de son prédécesseur qui avait fait de la Gambie un « Etat islamique » pour mieux capter les fonds arabes.

Actualités