Hydraulique rurale : Comment corriger un manque à gagner de 30 milliards

Trente milliards de francs Cfa ont été perdus en dix ans à travers la gestion de l’eau des forages ruraux. La révélation est du directeur général d’Aquatech Sénégal, Pape Diop, repris par la Rfm. C’est pourquoi, informe ce dernier, l’État a décidé de reprendre les forages ruraux, malgré les résistances des gérants locaux.

«C’est de l’argent (les 30 milliards perdus) qui aurait dû être collecté et reversé à l’Etat du Sénégal pour retourner à l’eau sous forme d’extension de réseau, branchements sociaux, nouveaux forages et autres. Il semblerait que depuis plusieurs années, cet argent n’est pas reversé, signale Diop. D’où l’obligation de la réforme déjà pour récupérer ça à travers une redevance. Et puis, c’est une volonté des bailleurs de fonds.»

Dans beaucoup de villages, à travers des marches et autres formes de protestations, les populations s’opposent à la reprise de leurs forages. Mais pour Diop, il n’y a pas d’autre alternative, les forages seront repris.

«Pour l’heure, informe-t-il, c’est un travail de négociation et de communication mais à un moment et le moment est très proche, l’Etat devra prendre ses responsabilités, utiliser les moyens autres que la négociation pour arriver à récupérer ces forages-là. C’est imminent. Une fois que nous aurons récupéré les forages, ceux qui ne paieront pas verront leur eau coupée tout simplement.»