Apecsy 2 va marcher pour de l’eau ce jeudi

Si jusqu’en 2012 on se lavait, buvait et faisait la vaisselle régulièrement à Apecsy 2, depuis 2013 les habitants de cette cité nouvelle de la commune de Yoff ne voient le liquide précieux couler que sporadiquement et tardivement. Il faut s’y lever à 3 heures dans l’espoir de voir l’eau couler du robinet, le temps d’une heure. Une pénurie d’eau qui impacte négativement sur la scolarité des enfants et la santé des mères de famille, qui ne dorment plus qu’à peine ; même la mosquée ne voit presque plus personne à l’aube, faute de quoi faire ses ablutions ! Il faut débourser 5 000 francs pour acheter de l’eau, afin de cuire et une toilette sommaire des membres de la famille. Pourtant, se désole, Lobatt Thiam qui habite la cité depuis 2004, « nous sommes obligés de payer les factures qui ne baissent pas, même si nous ne voyons pas de l’eau ». Et de renseigner qu’ils ont saisi « les autorités compétentes », dont le maire de Yoff Abdoulaye Diouf Sarr. Qui, se désole-t-il, « ne nous a été d’aucun secours. D’ailleurs, nous avons été grandement surpris quand apostrophant à nouveau le maire, Diouf Sarr nous dira qu’il pensait que notre problème était réglé ». Et de se demander : « Comment un maire peut-il ignorer le drame que vivent ses administrés depuis des décennies ? ». Leur vase étant plein de frustrations, les populations d’Apecsy 2 entendent marcher ce jeudi pour exiger que l’eau coule dans leurs cité, comme dans les autres Apecsy et cités de la commune ; ceci d’autant plus, qu’argumente M. Thiam, Apecsy 2 s’était investie pour la construction du forage de Nord Foire. Le Collectif des habitants de la cité qui a soif avertit que les bassines et bouilloires seront leurs « armes ».

}