Tanor : «Je ne souhaite pas laisser le Sénégal entre les mains d’aventuriers politiques »

Pour l’avenir du parti, je parie sur la jeunesse »… Tels furent les mots prononcés par le président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales, Ousmane Tanor Dieng, lors de sa rencontre à Paris avec le bureau du Mouvement des Jeunes Socialistes du Sénégal en Europe (MJESE).

Après un échange sur sa tournée officielle en Europe, un exposé sur la vie politique nationale, un débat sur le rôle et la place de la jeunesse dans la stratégie du PS et sur l’avenir du parti dans la coalition Benno Bokk Yaakaar, Ousmane Tanor Dieng a remercié le mouvement pour tout le travail effectué. Il a également magnifié le bureau pour sa discipline, son organisation et ses ambitions.

Il a exhorté les jeunes socialistes d’Europe à défendre leur héritage, à incarner les valeurs senghoriennes et à perpétuer l’héritage du poète-président. Par ailleurs, il a encouragé le mouvement à œuvrer dans l’unité et s’est engagé, au nom du Parti Socialiste, à aider à atteindre les objectifs qui ont été définis.

Après avoir expliqué l’origine et les objectifs de la coalition Benno Bokk Yaakaar, il a débattu avec les jeunes socialistes sur le positionnement et la stratégie du Parti Socialiste, le pari fait sur la jeunesse et le morcellement du paysage politique sénégalais.

« Le Sénégal n’a pas besoin d’un messie pour se développer »

Sur ce dernier point, il a expliqué à quel point les coalitions jouaient un rôle essentiel dans le maintien de la stabilité politique et économique du pays. Ce besoin de stabilité est encore plus présent avec les récentes découvertes de ressources naturelles au Sénégal. Il a considéré l’appel à la réflexion nationale sur l’utilisation des revenus tirés de l’exploitation des ressources naturelles comme un signal très positif.

Le Parti Socialiste tient à préserver la stabilité du Sénégal et cela explique sa présence dans la coalition Benno Bokk Yaakaar, dit-il. Il ne souhaite pas être le premier parti à rompre cette alliance, par fidélité à la nation et par respect à la parole donnée au président Sall.

Face aux jeunes, Ousmane Tanor Dieng a  déclaré : « Le Sénégal n’a pas besoin d’un messie pour se développer, mais d’une équipe de patriotes désintéressés, capables de comprendre les enjeux stratégiques pour mettre en œuvre les actions qui vont mener à un développement durable qui permettra à nos enfants et à la génération future de s’épanouir. Je ne souhaite pas laisser le Sénégal et le Parti Socialiste entre les mains d’aventuriers politiques. Aujourd’hui, je me bats pour ceux qui ont vingt (20), trente (30) ans de carrière politique devant eux et pour les générations futures qui doivent profiter pleinement des récentes découvertes de ressources naturelles. Je n’abandonnerai pas», dit-il.