Farba Senghor ne veut plus voir, même en dessin, l’unique fils de son ancien mentor

Commentant l’infirmation de la candidature de Karim Wade, l’ancien ministre de son père qui avait en charge la propagande de leur Parti démocratique sénégalais s’est écrié : « Les carottes sont cuites pour Karim Wade ». Et d’avertir que « c’est fini pour lui, s’il remet les pieds au Sénégal il sera emprisonné ». C’est ainsi à se demander si vraiment Farba ne garde pas à jamais une dent contre le fils de celui auquel il a donné le nom du mouvement qu’il dirige : « Mbollo Wade ». En tout cas, c’est clair qu’il ne veut plus le voir, même en dessin.

}