Loi de finance 2019 : L’État table sur 4000 milliards

En 2019, le Sénégal table sur un budget de 4000 milliards de francs Cfa. L’annonce a été faite samedi à l’Assemblée nationale par le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Bâ, lors de la présentation du document pluriannuel (2019-2021) de programmation budgétaire et économique. Les fonds, souligne l’argentier de l’État, seront constitués des ressources internes et des ressources externes «acquises au moindre coût».

Au chapitre des dépenses, Amadou Bâ renseigne que, comme en 2018, le budget sera consacré aux projets «économiquement rentables et socialement utiles». Il s’agit, selon le ministre, de l’amplification de la politique de l’emploi des jeunes, des femmes et de l’entreprenariat, du renforcement du capital humain et de la protection sociale ainsi que de la gouvernance locale et du renforcement des moyens destinés aux forces de défense et de sécurité.

L’État du Sénégal compte aussi augmenter les dépenses en capital de 440,7 milliards de francs Cfa et les dépenses courantes de 267,7 milliards pour renforcer les crédits alloués aux universités au titre de l’application du régime complémentaire de retraite des enseignants du supérieur, pour prendre en charge les bourses et allocations d’études et les œuvres universitaires.

Les dépenses de personnel connaîtront une hausse de 375,3 milliards pour prendre en charge l’impact budgétaire de la mise en œuvre des accords conclus avec les syndicats de l’éducation, de la santé et de la justice.

}