Idrissa Seck à Touba – Mouhamed Sylla : « Une visite qui n’a aucune légitimité… »

La visite de Idrissa Seck à Touba et à Dahrou Mouhty a fait des émules au sein de la mouvance présidentielle, dans la Ville sainte même. A croire que Bby tremble depuis quelques jours avec cette tournée du président du parti « Rewmi ». A cet effet, certains responsables de l’Alliance pour la République (Apr) du département de Mbacké ont mis un « dispositif de riposte » pour barrer la route à celui qu’ils considèrent comme « illégitime » dans la cité religieuse.

« Idrissa Seck n’a aucune légitimité à fouler le sol de Touba du fait qu’il ne croit pas aux mouridisme et à son fondateur…« , selon Mahomed Sylla, responsable politique de l’Apr. Ce dernier trouve que « Idrissa Seck n’a aucun respect pour les chefs religieux de la cité de Bamba qu’il écoute à peine, pour y passer des jours« . Raison pour laquelle, lors de la prière du vendredi dernier 9 mars 2018, à Touba, « l’Imam Bousso de la grande mosquée avait refusé de lui serrer la main…« , selon ses dires, pour des raisons multiples.

Il s’exprimait lors d’un point de presse, ce samedi à Dakar, où il a même révélé que « Serigne Saliou Mbacké avait demandé à Idrissa Seck d’aller rendre visite à Abdoulaye Wade et il a été catégorique« . Il poursuit : « Celui qui ne respecte pas les paroles du fils de Bamba ne mérite pas qu’on lui adresse la parole« . Parlant de l’étape de Darou Mousty, ce dernier de faire savoir que le président de Rewmi « n’a jamais été dans le cœur des habitants de cette ville religieuse qu’il foule pour la première fois pour essayer de jouer dans la conscience de l’électorat mouride« .

« Il n’a jamais été question d’une telle transhumance. Tous les responsables politiques qui contrôlent le parti de Macky Sall dans le département de Mbacké continuent de lui porter allégeance. Seuls les brebis galeuses, ceux qui n’ont aucune base à Touba et ses alentours ont préféré quitter le navire« , précisera-t-il quant à une éventuelle transhumance de militants « Apéristes » dans le camp de Idrissa Seck. Il réfute ces « allégations« .

« Ce travail a été facilité par une bande des jeunes du Mouvement ‘Macky Na Dem’ qui demandent toujours le départ du président Macky Sall à la tête de l’État alors qu’ils ne sont pas crédibles. Nous n’allons plus se laisser faire. Nous nous érigeons en bouclier pour protéger le chef de l’État, sa famille et les responsables politique de la ville sainte, comme Abdoulaye Sylla qui ne ménage aucun effort pour le bien-être des populations de la localité . C’est la fin de la récréation. Nous ne permettrons plus à des gens sans valeur humaine d’attaquer nos leaders politiques.

Maintenant, on répondra coup par coup. Personne ne va nous dissuader« , prévient le jeune leader.

Profitant de l’occasion pour inviter tous les jeunes qui ont une ambition « pour notre cher Sénégal, de travailler et de soutenir le chef de l’État à briguer un second mandat, signe de stabilité pour le pays« , tout en exhortant les responsables politiques de Touba, « qui ont tous les moyens, de mouiller le maillot et d’arrêter leurs querelles intestines et de chantage afin de travailler pour la réélections de Macky Sall en 2019 et au premier tour« .

}