Amadou Ba fait le bilan de la traque des biens mal acquis

152 984 119 934 francs CFA. C’est la rondelette somme rapportée par la reddition des comptes au trésor public. Lors du vote de la loi de règlement de la gestion 2016, Amadou Ba, ministre de l’Economie et des Finances est revenu en détail sur l’argent recouvré dans la traque des biens mal acquis.

D’abord, rapporte L’As, la plus-value de cession d’actifs et d’occupation de la Sonacos d’une valeur de 1 498 314 563 FCFA, inscrite dans la 2e Loi de finance rectificative (Lfr). Ensuite, la cession versée par Dp World estimée à 24 600 355 372 FCFA et inscrite dans la 2e Lfr de 2013. Il en est de même, relève-t-il, du dossier Mittal dans lequel l’Etat a encaissé 75 milliards francs CFA. « La première tranche de 45 milliards est inscrite dans la Lfr 2014. La deuxième tranche de 25 milliards est inscrite dans la Lfr 2015 et la troisième de 5 milliards est inscrite dans la Lfr 2014 », détaille.

Pour ce qui en est du versement de 50 milliards par la société de téléphonie mobile Millicom, il souligne que 11 milliards ont été inscrits dans la Lfr2013 et 39 milliards dans la loi de règlement 2014. « Toutes ces opérations ayant pour objet de préserver les intérêts du Sénégal ont rapporté au trésor public exactement 152 984 934 FCFA », a dit Amadou Ba.

Actualités