Contribution : Mais qui en veut à la paix en Casamance ?

La paix en Casamance est une nécessité vitale pour l’émergence du Sénégal car cette région est le poumon économique de notre pays. Au moment où une lueur d’espoir de paix se dessine après un conflit qui dure depuis trente-cinq ans un acte criminel inqualifiable qui a coûté la vie à treize braves jeunes vient d’être commis par des criminels non encore identifiés.

Ces braves jeunes ont été assassinés dans un contexte où la crise casamançaise connait pour la première fois une accalmie qui a duré plusieurs  années et une semaine après les vœux de fin d’année du  Président Macky Sall qui avait lancé un appel aux rebelles pour la poursuite des pour parlers en vue d’une paix définitive et a la veille de la libération de deux combattants du MFDC a la suite d’une médiation de la communauté de Sant Egidio de Rome.

Il est donc légitime de se poser la question de savoir qui en veux à la paix en Casamance ?

Est-ce un acte isolé qui n’aura aucune incidence sur le processus de consolidation de la paix ou est-ce l’acte d’une frange de la rébellion a qui la paix fera perdre des privilèges ou enfin est-ce un acte commandité par des porteurs de valise que la paix n’arrange pas politiquement. Le Président Macky Sall a convoqué le Conseil national de la sécurité et a ordonné que les auteurs de cet acte criminel soient recherches et traduits en justice mais quoi que puissent être les motifs nous exigeons la justice pour l’honneur des treize jeunes sénégalais  sauvagement assassinés et pour leurs familles.
Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes et prions pour le repos de leurs âmes. Que la paix soit avec la Casamance.

 

Sada Diallo, Président du mouvement Sicap Debout

}