Remise de Diplômes et de Matériel aux Femmes du Réseau de la Commune de Dieuppeul Derklé

Le maire Cheikh Gueye promeut le financement et la formation
 
Fin de formation suivie de remise de diplômes et de matériel de transformation aux femmes de la commune de Dieuppeul Derklé, cet après midi au Centre Socioculturel de la dite commune. Cheikh Gueye, le maire en a profité pour encourager les récipiendaires à l’effort, c’était en présence d’Ousseynou Kane, directeur de cabinet de Cheikh Kanté, ministre en charge du suivi du Plan Sénégal Emergent.
L’Ong Rabec qui existe depuis 1996 œuvre en faveur de la promotion de l’entreprenariat féminin. Mme Maguette Adama Ngom, la présidente du Réseau des Femmes de la commune présentera sa structure comme oeuvrant pour le développement. Plus de 300 femmes y sont membres et ont suivi leur formation grâce à l’appui de l’Ong Rabec. Les domaines d’intervention sont le leadership, la dynamique de groupe, l’entreprenariat féminin et la transformation. Les femmes du réseau font preuve d’un grand engagement en faveur du développement, c’est dire que l’émergence devrait commencer à la base, dira la présidente.
Ousseynou Kane qui représentait le ministre Cheikh Kanté précisera : « je suis venu transmettre les amitiés du ministre qui tient à saluer de pareilles initiatives au regard de son engagement pour la promotion des femmes. Ceci constitue les grands axes du Plan Sénégal Emergent. Il s’est donc engagé à les soutenir et à les appuyer. La première étape sera la location d’un espace pendant une année. Cheikh Kanté continuera de les accompagner dans les financements en venant personnellement les rencontrer sachant que le principe de l’émergence passera par les femmes. »
Enfin, le maire Cheikh Gueye jouera sa partition en remettant aux membres du réseau, 2 machines de brisure de riz et de maïs ainsi que des moulins à mil. L’objectif étant de faire de la redistribution avec ces femmes : « nous travaillons avec elles depuis des années et nous avons compris que l’urgence serait de leur assurer et la formation suivie du financement. »
A noter enfin que les financements ont démarré avec la somme de 500.000 F pour arriver à 1 million grâce à l’implication de Pamecas.