Baba Hamdy « l’avocat de la défense de la musique sénégalaise »

Lors d’une conférence sous le thème de « L’Apologie de la musique sénégalaise au cours de cette dernière décennie », ce jeudi, à l’Ucad, Baba Hamdy a alerté les sénégalais sur « les effets néfastes des influences étrangère sur le Mbalakh »l’artiste, compositeur et producteur a formulé une plaidoirie rigoureuse en faveur de cette musique qui est « élément de notre identité nationale ».

Rappelons d’abord, qu’entouré de Massamba Guèye et d’Aziz Dieng, Baba Hamdy a rendu un vibrant hommage aux artistes de la musique sénégalaise à l’instar de Youssou Ndour, Baaba Maal, Omar Pène, Kiné La, Ismaël Lô, Gawlo Seck, Mbaye Nder, Adiouza, Viviane Chidid, Pape Diouf, Thione Seck et son fils Wally, et le groupe Lemzo Diamono.

Selon l’artiste, compositeur et producteur, les sénégalais doivent défendre leur musique car, trouve-t-il que « la musique étrangère empêche une véritable explosion au niveau international, agit de manière néfaste sur l’économie et empêche une bonne vente de la destination Sénégalaise ». Baba Hamdy s’autopproclame avocat de la défense de la musique sénégalaise et soutient en ce sens : « La musique est un élément de notre identité nationale. Elle participe à la formation de notre vision du monde en tant que Sénégalais. Elle est notre contribution singulière au concert des nations. A ce titre, elle mérite d’être protège et défendue ».