Retro Sport: Sadio Mané, l’année qui a tout changé

Avant son arrivée à Liverpool, il était presque inconnu du grand public. Aujourd’hui, Sadio Mané fait partie des plus grands. Voici le parcours de son incroyable ascension à quelques jours de la fin de l’année 2017.

Il y a quelque chose de fascinant à voir un champion éclore, grandir, tracer sa destinée. Ce sont des histoires dont on ne se lasse pas. Ces dernières condensent toutes les vertus du football. Le talent, les sacrifices, la gloiré Il y a deux ans années, Sadio Mané était un jeune espoir identifié mais son nom ne circulait que dans la famille fermée du football. 24 mois mois plus tard, le natif de Sédhiou épouse déjà les trajectoires des plus grands noms. Page par page, nous avons décidé de raconter son année.

Meilleur joueur de Liverpool

A peine une saison chez les Reds que Sadio Mané signe sa première distinction. Auteur d’une excellente saison avant d’être stoppé par une blessure en mars dernier, le Sénégalais a reçu le trophée du meilleur joueur de Liverpool pour la saison 2016-2017. Il a inscrit 14 buts et distribué 6 passes décisives en championnat. Il pouvait même dépasser ces chiffres s’il n’avait pas fini cette saison sans ce gros pépin physique.

Sur le podium africain, 23ejoueur mondial et BOS

Pour la deuxième fois de suite dans sa carrière, Sadio Mané figure sur le podium du meilleur football africain 2017, que devrait prendre l’EgyptienMohamed Salah. Une prouesse que l’attaquant du Sénégal doit à ses performances notamment en sélection où il a participé à la qualification à la prochaine Coupe du Monde 2018, en Russie. Il a délivré la passe à Diafra Sakho, auteur du but qui a envoyé les Lions au mondial. C’était en novembre dernier, à Polokwane face à l’Afrique du Sud.

Mieux, Sadio a terminé 23ejoueur mondial lors du classement du Ballon d’Or Francefootball 2017. Il est devenu le deuxième footballeur sénégalais à occuper ce rang après El Hadji Diouf en 2002. Au Sénégal, la presse sportive l’a également élu Ballon d’Or sénégalais (BOS) pour la quatrième fois de suite. Mais, il pouvait terminer l’année en beauté s’il continuait à avoir la confiance de son entraîneur Jorgen Klopp. Espérons que 2018 soit meilleure avec notamment sa première Coupe du monde.