Baptême de l’AIBD : Comment Karim Wade, depuis Doha, a fait changer d’avis son père

Pape Samba Mboup avait-il rason de dire que Wade était l’otage de son fils Karim Wade ? Depuis quelques jours, Me Wade affirme urbi et orbi qu’il ne souhaite pas que Aibd porte son nom en lieu et place de celui de Blaise Diagne. Ce aprés l’information selon laquelle Macky Sall aurait fait l’offre à son prédécesseur.
En vérité, le Président n’a jamais fait cette offre. De bonnes volontés sont venues évoquer cette éventualité avec lui, arguant que ce serait un beau geste. Macky Sall d’affirmer que cela ne le gênait pas du tout. Un important travail sera par la suite abattu dans l’ombre par Mahmoud Saleh et Madické Niang.
Et vous savez quoi ? Lorsqu’il a été informé, Wade était…ravi par l’idée et il avait méme parlé aux leaders reoeunis autour du front de l’opposition ! Mieux, il avait méme affirmé à Oumar Sarr et Cie qu’il allait convoquer une reoeunion du Comité directeur qui se penchera sur la question. Mais ayant appris ça, Karim, qui épie les moindres faits et gestes de son pére gràce à ces multiples taupes a tout bousillé depuis Doha, en « retournant »complément son pére.
C’est aussi la méme chose qui s’est passé avec le dialogue politique. Wade était bien partant et il n’avait pas hésité à demander à Macky, via Saleh toujours, un hélico pour aller à Touba. Mais une fois dans la ville sainte, Me Wade, toujours à la dictée de son fils, a complément changé de position en tirant sur tout ce qui bouge…

Actualités