Abdou Ahad Fall, responsable du COJER à Diourbel : « Aminata Tall ne porte pas les combats de l’Apr »

Abdou Ahad Fall, responsable du COJER à Diourbel : « Aminata Tall ne porte pas les combats de l’Apr »

- in ACTUALITES, POLITIQUE
0

En perspective des élections législatives à venir, les états major politiques affutent leurs armes et se projettent sur ces échéances. A Diourbel dans le fief de la présidence du CESE Aminata Tall, certaines franges de l’APR estiment que l’ancienne libérale ne mouille pas le maillot. Abdou Ahad Fall, responsable du Cojer, estime que la proche collaboratrice du chef de l’Etat ne porte pas les combats de l’Apr dans sa localité. Selon ce jeune militant engagé à réélire son mentor en 2019, sa posture au sommet de l’Etat devrait pousser l’ancienne mairesse de Diourbel a descendre sur le terrain, en massifiant le parti mais aussi en prenant en charge le combat pour l’unité de militants. Même s’il estime que l’union est sacrée à Diourbel pour les causes majeures, Abdou Ahad Fall estime que c’est le désordre et la division en dehors des instances, une situation déplorable qui nécessite l’implication de personnalités fortes comme celle de la présidente du CESE. Citant les efforts déployés à la base par des responsables comme MouStapha Gueye (CROUS THIES) ou Dame Diop, le jeune apériste s’est aussi félicité du discours à la nation du Chef de l’Etat, rappelant au passage l’importance des promesses faites à la région comme l’édification d’hôtel de niveau, la réfection des routes et l’arrivée des Bus Tata. Sur la question de l’augmentation du nombre des députés avec la prise en compte de la Diaspora, il estime que le président de l’Apr, fidèle au « Yonou Tokoute », confirme ainsi le statut de région dédié à la Diaspora jugeant au passage le nombre faible par rapport à l’apport économique des expatriés dans l’économie sénégalaise. Le collaborateur de Thérese Faye à la Cojer défend le maintien de la directrice de la Case des Touts petits à la tête de la structure des jeunes pour le fait que les textes restent muets sur la question, et que le président Sall est satisfait du travail abattu. D’ailleurs, estime notre interlocuteur, aucune structure politique ne fonctionne aussi bien que le Cojer avec des stages de formation, une université républicaine et des caravanes de sensibilisation. Cette implication en amont des échéances est u signe indicateur de la vitalité du Cojer selon Abdou Ahad Fall qui appelle à plus de cohésion et de dynamisme pour un succès éclatant lors des élections à venir.

Leave a Reply