Abdourahmane Diouf de Rewmi livre les recettes pour une autre alternance : « Comprimer les égos »

Abdourahmane Diouf de Rewmi livre les recettes pour une autre alternance : « Comprimer les égos »

- in ACTUALITES, POLITIQUE
0

Chers amis,
Après une « pause » d’une année, j’ai repris le débat public et politique lors de mon séjour au Sénégal durant les fêtes de fin d’année. Avec un peu de retard, mais avec beaucoup de sincérité, je vous souhaite une excellente année 2017.
J’ai eu du plaisir à commenter, sur le plateau de Pape Allé Niang (2STV), le discours du Président de la République du 31 décembre. J’ai eu de la satisfaction de discuter avec Mamoudou Ibra Kane lors de l’émission du Grand Jury du 1er Janvier 2017. J’ai aussi aimé partager le plateau du Grand RV sur invitation de Alioune Ndiaye, même si notre ami Mamadou Sy Tounkara m’a un peu titillé. J’avoue que j’aurais aimé aborder d’autres sujets présentant une vraie valeur ajoutée pour le Sénégal et les sénégalais. Mais ce sont les lois des jeux politique et médiatique.
Je remercie infiniment ma famille politique pour son ouverture, son encadrement et son coaching efficace. J’y associe toute la classe politique sénégalaise pour les échanges fructueux sur les idées et arguments que j’ai essayé de défendre. C’est l’occasion aussi de remercier tous ses journalistes et chroniqueurs qui participent au jeu démocratique dans notre pays.
Mes remerciements vont surtout à vous, chers amis. J’ai eu vos réactions et commentaires par tous les canaux possibles. Ils me vont droit au cœur. Ils me sont très utiles et serviront certainement à m’améliorer. Dommage que je ne sois pas en mesure de répondre individuellement à chacun ; surtout que je suis déjà – encore – hors du territoire national.
Sur le plan politique, l’année 2017 sera celle des élections législatives. Je n’espère ne pas me tromper cette fois ci de date. Ma conviction ferme est qu’une LISTE UNIQUE de l’opposition pourra créer l’alternance dans notre pays dès 2017. Mais il faudra comprimer les égos et travailler pour l’intérêt général.
Bien cordialement.
Abdourahmane.

Leave a Reply